Une nana qui se fait chier

10 septembre 2010

Quest for the fournitures

Alors voilà, je suis de retour, après des mois de vacances qui ont été tout sauf des vacances... 'fin bref.

Aujourd'hui, j'ai décidé de tester pour vous: la rentrée en septembre 2010.
Pourquoi?

Disons que j'ai plus ou moins participé en direct live à celle de ma nièce, et donc comme j'ai eu cette chance, il est de mon devoir citoyen d'en faire profiter mes prochains.

Le collège, cette époque bénie. Ma nièce est en cinquième cette année... Moi j'y étais y'a.... PUTAIN DIX ANS. Merci les gamins, vous êtes les champions pour nous refiler un coup de vieux alors qu'on a que 23 berges.

Sans transition aucune, nous allons donc nous émerger dans la préparation de la rentrée d'un élève lambda.
Car tout cela commence bien avant le jour fatidique... (D'ailleurs, maintenant, dès début août, tu vois les fournitures remplacer les parasols dans les grandes surfaces...monde de merde.)

[Bien évidemment, tout évènement ou personne rappelant une quelconque réalité serait quelque chose de fortuit. Ma nièce elle est super chouette, on a même pas galéré à faire ses fournitures, d'abord.;)]

Here goes...

Rentrée Adventure- Quest for the fournitures (heyy, ça rime :D)

Tout cela commence par la sacro-sainte liste des fournitures à acheter. Rien que là, tu as tous les droits d'halluciner et de te demander s'il n'y avait pas de LSD dans ton café ce matin.
Parce que la liste de fournitures... C'est pas (plus): Un cahier, un crayon, un sac.
Non. C'est plutôt:

LISTE DE FOURNITURES DE LA MORT

  • Un cahier de brouillon pas trop épais, de bonne qualité, grammage 90 g/m2 (pas plus, pas moins sinon ton gamin aura des punitions toute l'année), diamètre 15,5x 23 cm (et pas 15x22,5 surtout!!!) 96 pages (pas le droit de tricher en en arrachant), couverture cartonnée BLEUE
  • Quatre stylos bille (un vert, un noir, un rouge et un bleu) de BONNE qualité, qui font pas de pâtés, qui cassent pas et dont l'encre sent pas trop fort
  • Une boîte PLASTIFIEE de 18 feutres à l'eau, pointe souple, couleurs validées par le journal officiel, encre certifiée écologique et biodégradable
  • Une équerre PAS TROP GRANDE (véridique), une règle, un rapporteur, le tout en plastique TRANSPARENT NON SOUPLE (sic), NON COLORE (je vous jure que sur ce coup-là j'en rajoute pas, c'était VRAIMENT sur la liste de fournitures), pas en ferraille pas en bois, en PLASTIQUE t'as compris, et attention, j'en vois déjà un qu'essaie de tricher là-bas avec son équerre en plexiglas.
  • Un cahier grands carreaux grand format, un autre petits carreaux format 24x32, un autre grand mais avec des grands carreaux, un sans carreaux du tout mais alors 96 pages pas plus, papier vélin non traité format semi-grand mais attention pas trop lourd, avec un emplacement pour écrire son nom, ainsi que 25 autres cahiers tous de formats, de carreaux et de couleur différente et attention à pas te planter. SERIOUS BIZNESS DUDE.
  • Vingt autres accessoires de format X, de couleur Y, de marque Z et de prix €.


Nan mais honnêtement, faut pas déconner, dans le collège de ma nièce, c'est des psychopathes.
Tu te retrouves tout con le jour des courses, à te demander si y va pas falloir que t'ailles à la NASA pour trouver la calculette scientifique MATH XP ++ Alpha 567 dynamic movement Z 2-Electric Boogaloo à horloge interne atomique, ou que tu cèdes aux avances du chef de rayon de chez Carrouf' pour obtenir le précieux cahier 145 pages moyens carreaux à spirale format 25x31,95...
Ou encore si ça existe vraiment dans notre monde, un compas à mouvement rotatif assisté et airbag de sécurité...

Tu débarques dans le magasin, tu sens que c'est la rentrée. Tu vois des parents stressés au bord de la crise de nerfs courant après leurs gamins qui zyeutent les sacs d'école Naruto, complètement dépassés... Tu te dis merde dans cinq minutes, je serai dans c't'état-là...
Là, tu te dis il est encore temps de rebrousser chemin mais NON! Ton gamin est déjà élancé dans les rayons, tel un cabri qui s'ébroue joyeusement dans la rosée du matin...

Sauf que là, la rosée du matin, elle a un arrière-goût de plastique et une odeur de neuf.
Toi, tu vas vouloir aller à l'essentiel et te conformer strictement à la liste. Un cahier format 24x32, 96 pages... PARFAIT, y'en a là-bas, tu le saisis, hop dans le caddie, et pendant que le gamin est parti regarder les trousses... (et merde, c'est quoi qui est a la mode en ce moment pour les gamins...?) les trousses TWILIGHT, tiens; eh ben tu te dis que finalement... ça sera pas si terrible.

Sauf que là, le gamin (ou la gamine) revient, et en balançant sa trousse Twilight (qui coûte la peau des fesses et avec laquelle faut utiliser de la vaseline pour faire rentrer un seul petit stylo, mais on s'en fout y'a
♥♥♥ EDWARD ♥♥♥ dessus), te dit "ah non mais attends mais t'as fait quoiii laaaaa, t'as pris n'impôrte quoiiii!!!! Déjà j'veux pas ce cahier moche, il est vert c'est trop l'affiche!!! En plus c'est des GRANDS carreaux et t'as pris des p'tiiits!!"...

...Ok. L'enfer commence.

Ensuite, tu vas aller chercher les stylos. Rouge vert noir bleu, bille. Check.
Check? Bah ils sont où?
Remplacés par un assortiment de dix stylos à encre gel pailletée, parfumée, brillante dans le noir et épileptogène à coup sûr.
"[nom du gamin]!!!! VIENS ICI!!!!"
"quoiiiii?"
"C'est quoi ça, c'était pas sur la liste!"
"Mais naaaaaaaaaaaaaaan, mais on a l'droiiiit, r'garde y'a aussi du bleu du noir, le rose framboise ça peut faire rouge et celui parfumé à la menthe c'est le vert!"
... T'es tellement désespéré que tu risques de mettre fin à tes jours en t'ouvrant les veines avec du papier à grain canson en pochette de 25+5 offertes, offre spéciale rentrée.

Mais t'attend encore l'enfer dans l'enfer, le pandémonium, les sommets jusque-là jamais atteints de l'horreur.

"Maman (/papa/tata/tonton/mamie....)!!! J'vais voir les sacs!"
Mais bordel, c'est la combientième fois que tu lui répètes que le sac, on garde celui de l'année dernière?
"Maiiiiiis il est tout mort (y'a un point de couture défait), il est plus à la mode (nan mais écoute, Converse c'est SO YESTERDAY quoi!) et pis il est pu assez grand pour mettre mes cahiers 45x628m!!!!"

Là, tu capitules.
 

C'est donc avec la joie si caractéristique du condamné à mort se dirigeant vers sa jolie petite potence que tu
pousses le caddie vers le rayon qui causera ta perte.

Pauvre de toi.

Le sac à dos tout mignon avec le petit chat, regarde?
"Naaaaaaaaan chui pu une gamine!"

Le super sac besace marque distributeur avec des supers graphs super design?
"Naaaaaaaaaaaaaaan c'est la marque Carrouf je veux pas me taper l'affiche ça fait style chui pauvre!"

Le sac de X marque à la mode, immonde et cher mais So Trendy?
"NAAAAAAAAAAN Chloé elle l'a déjà elle me l'a montré sur MSN"

Le sac ceci?
"Naaaaaaaaan"

Le sac cela?
"Naaaaaaaaaaan"

Le sac dans ta tronche si tu te dépêches pas de choisir avant que ça ferme?
"Bon ok chprends çui là" [insérez ici: musique de victoire]

C'est donc soulagé (ou pas, ça ira mieux après 25 clopes et trois cafés) que tu passes la caisse.
Ça, c'est fait.

T'auras plus qu'à ranger tout ça.
Et à couvrir les livres.
Et à aller échanger la calculette, parce que tu t'es trompé de modèle.
Et à reprendre des cahiers parce que t'en as oublié la moitié.
Et à racheter une équerre transparente pas souple mais plus solide, parce que celle-ci a

cassé sous le poids des cahiers.

Vive la rentrée.

 




Posté par Shlimbounette à 22:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


14 juillet 2010

Un peu de news...

Pour vous dire que pendant, genre un petit mois, je n'aurai pas trop accès au net. Donc voilà, les updates reprendront à peu près à la rentrée! Avec certainement plein de trucs que j'aurai écrits offline :) Bonnes vacances!

Posté par Shlimbounette à 03:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2010

La Guilde Maudite

Bonsoir!

Je trouve un peu le temps d'écrire avant le week end, c'est cool. Tout d'abord merci pour les quelques commentaires que j'ai reçus, ils me font plaisir et me donnent envie de continuer. (Je dirais même plus, de "commenter" un nouveau chapitre d'autre chose. D'ailleurs pourquoi pas. J'avais pas trop de super idée ce soir, enfin si, mais je la réserve pour quand j'aurai décidé de ce que je vais écrire là, maintenant tout de suite.)

Donc bref, euh, je sais plus où j'en suis.

Ah oui. Donc le délire... ce serait que je prenne un autre bouquin, n'importe, que j'aime ou pas, et que je fasse encore le même exercice, pourquoi pas, ça ferait un concept récurrent original, youpi, je garde l'idée. Une Nana Qui Se Fait Chier, le blog où vous suivez en direct les idées de l'auteur. AWESOME!

Donc qu'est-ce que j'ai en réserve moi....

J'hésite entre un gros truc de fantasy bien cliché, ou un truc ancien, genre littérature bah... Ancienne, quoi, les trucs qu'on voit en cours, les Baudelaire les Proust... (ça a l'avantage de pas trop risquer au niveau copyright) Mais je me sens moins les couilles de taper sur un Proust que sur un pauvre auteur de Fantasy comme tant d'autres.... (Pis bon, Proust, j'trouve ça chiant. OUI, j'ose, mais d'abord c'est mon blog et j'ai pas envie de me taper du Proust.)

Ou alors mieux! Puisqu'on parle de Fantasy...

Je me livrerais bien à la rédaction d'un petit exercice de style. Genre extrait de roman Fantasy, vous savez ceux dont chaque cycle se compose de 11 tomes représentant les 11 phases lunaires d'une année elfique.

Je me demande sérieusement combien de personnes arrivent à lire ce genre de truc intégralement, je veux dire, merde! Jusqu'au bout quoi....

Enfin je dis ça mais j'avais quinze ans, j'étais la grosse fan de ce genre de trucs. Seigneur.
Donc je ne dis pas que toutes les œuvres fantasy sont clichées à mort, ni que c'est de la merde enfin bref, encore une fois (je vais devoir me dédouaner comme ça à chaque article railleur que je fais? Alors que c'est le principe de mon blog? Ça promet, bon sang!) je fais ça pour m'amuser et tant qu'à faire peut-être éventuellement amuser les autres.

Mon Dieu j'en écris de la merde.

Euh. Bref. Je disais donc, un truc-machin qui parodierait de la fantasy.
Je le rédige, et je le commenterai en même temps. En italique. Parce que l'italique c'est CHIC. Allez go.


~Le Cycle de la Guilde Maudite~

Ou comment bien faire comprendre au lecteur que ça va être 1/ LONG -le cycle- 2/ SERIEUX -attention! La GUILDE; ça rigole pas... et 3/ MYSTIQUE -Han la la regarde Kevin c'trop biennnn, y sont MAUDITS et touuuut!


Tome I: Le printemps de l'élu
Et en fait là, dans le titre, ben tout le Tome I (500 à 700 pages) est résumé en 5 mots.
En gros: Printemps= Jeunesse, Elu= le héros que vous aller suivre pendant 11 fois 700 pages, à travers toute sa life. Donc, dans ce tome: jeunesse du héros, enfance dans la rue, premiers faits d'armes, il manque de mourir au moins trois fois.)

 Ce matin-là, à l'aube, Khaloï (Faut un nom exotique complètement inventé qui puisse faire "fantasy" mais pas trop "dark" ou "gros bill", parce que c'est le héros tout jeune et faut quand même pouvoir s'identifier. Barkhümdzorg, par exemple, ça va pas, ça fait trop "méchant") se réveilla en sursaut. (ça c'est parce qu'il faut bien comprendre que ce jour-là ne sera pas comme les autres. Ça commence TOUJOURS par un jour pas comme les autres.)

Il savait que si Kharindar, son maître forgeron (Les héros de Fantasy ont beaucoup tendance à être de simples apprentis pour des métiers bidon, au début), l'avait convoqué de si bonne heure, c'était pour s'entretenir avec lui au sujet de l'armure sacrée de Barghul. (et hop, on insère un artefact quelconque qui va être l'objet d'au moins la première moitié du Tome I) Cette armure forgée jadis par son ancêtre Hrimdill (il n'y a JAMAIS assez de noms funky. JAMAIS. Plus y'en a mieux c'est. Pensez aussi à faire une généalogie complète et détaillée, histoire que le lecteur soit noyé dans les informations inutiles dès les premières pages) selon une technique secrète désormais oubliée, avait été aperçue dans la salle des trophées du château du comté de Frudithinn, voisin de celui d'Imendril, que Khaloï n'avait encore jamais quitté(Forcément, le héros est plus marrant si c'est un noob qui n'a jamais rien vu de la vie).

Les deux comtés étaient en paix, mais le Shmahl (N.B.: oubliez "roi", "maire", "gouverneur", "chah", "ministre" ou "chambellan", laissez parler votre créativité et remplacez les titres classiques par des mots inventés. Ça fera comme si vous aviez inventé de toutes pièces tout votre système hiérarchique, et ça sera fin classe.) du comté de Frudithinn était un homme vain, obtus et qui tenait par-dessus tout à ce qu'il appelait ses "trésors de guerre", bien qu'il n'eût jamais posé un pied sur un champ de bataille et que lui et les cinq générations le précédant avaient toujours régné sur un pays en paix. (en gros, ça va être un sombre connard qui voudra jamais lâcher l'armure. Des heures de fun en perspective pour notre héros)

Lorsque Khaloï arriva devant l'échoppe de son maître, ce dernier l'attendait de pied ferme. Un sourire rayonnait au milieu de sa barbe hirsute (c'est un forgeron, donc il a une barbe, un tablier en cuir, peut-être même un anneau à l'oreille et si vous êtes vraiment hardcore, un bras en ferraille) et son regard était empli d'espoir.

"Khaloï, mon enfant (votre héros est FORCEMENT orphelin, mais son maître sera FORCEMENT un père/une mère de substitution) j'ai bien failli t'attendre! Figure-toi que le Shmahl d'Imendril m'a accordé une audience. Nous allons peut-être enfin pouvoir nous mettre en quête de l'armure sacrée de Barghul, que détient le Shmahl du comté de Frudithinn!" (il y a tellement de noms et de gens à mémoriser, ne vous gênez pas pour répéter plusieurs fois les tenants et aboutissants de votre petit monde)

Khaloï quant à lui était moins enthousiaste (c'est un petit jeune, il est encore craintif, n'a jamais franchi les portes de son putain de village, et au final il ne sait pas trop s'il a vraiment envie de quitter sa petite life faite d'enclumes, de pièces de ferraille et de balades pépère dans les rues de sa cité), il ne se sentait pas prêt à affronter un tel destin.

"te rends-tu compte, Khaloï, que si je prends possession de cette armure, je détiendrai la technique de mes ancêtres; et je pourrai enfin reformer la Guilde de Shiblouk!" (mauvais plan mon gros! Oublie pas que le titre du truc, c'est la "guilde MAUDITE")

Quelles aventures attendent notre héros? La guilde va-t-elle être reformée? Survivront-ils aux hordes de Shlafons, aux armées d'Yfrunol, aux sauvages Xarxaras? Vont-ils parvenir à traverser les landes de Mörnill?
Savent-ils vraiment tout sur la Guilde? Quelle est cette malédiction? Pourquoi Kharindar n'arrive-t-il pas à se débarrasser de ses verrues aux pieds? Quelle est cette mystérieuse peuplade elfique qui cultive les feuilles de l'arbre magique du Savoir Sacré de Mehri-Hruanna? A quoi tournent les auteurs de Fantasy pour pondre une dizaine de tomes indigestes d'affilée?

Vous le saurez.... Probablement jamais. Moi, en tout cas je m'en tape, mais je me suis bien marrée en écrivant cette daube. D'ailleurs je suis sûre que ça ferait une bonne base de scénario pour un livre de ce genre. Je vais peut-être m'y mettre, tiens. Après tout, quinze tomes, c'est rien du tout!


Posté par Shlimbounette à 01:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,